• Pensées...Je ne suis pas venu m'exprimer ici depuis la démission de Nicolas Hulot qui, je pense pouvoir l'affirmer, a quand même eu le mérite de déclencher une certaine conscience collective.

    Si je ne l'ai pas fait c'est car je pensais que mon combat serait ailleurs. Plus haut, plus loin.

    Et en fait je n'ai réussi à rien faire de plus que ce que je fais au quotidien.

    Alors ce soir j'ai un peu envie de baisser les bras.

    Pourtant 16.000 personnes sont inscrites sur le groupe facebook créé pour la marche pour le climat. 32.000 personnes sont inscrites sur le groupe facebook zéro déchet family. Ca fait peut-être 40.000 personnes prêtes à effectuer des actions au quotidien pour améliorer la situation. Mais toutes ces actions individuelles, si elles sont louables et nécessaires, ne sont pas suffisantes.

    Alors quelles actions est-il possible de mener pour que les médias expliquent qu'il y a une vraie révolution de la part des citoyens et pour qu'on entende quelque chose de la part du gouvernement. D'Emmanuel Macron ou du nouveau ministre de l'écologie, François de Rugy ?

    Je ne suis qu'une fourmi dans la masse. Une fourmi qui fait sa part. Une fourmi/colibri. Je n'ai aucune influence, ce blog n'est quasiment pas lu quand je ne partage pas les articles sur facebook. Je fais ma part mais ça n'est pas utile. C'est nécessaire, mais pas utile.

    Je ne sais plus quoi faire pour pouvoir vraiment faire avancer les choses.

    Je vais continuer à faire mes petites actions quotidiennes, en essayant de faire en sorte qu'elles soient un peu plus grandes à chaque fois. En espérant que ça aboutisse à quelque chose pour venir vous en parler. Même si au final ça change quoi puisque personne, ou presque, ne lit ce blog ?

    Et parce que je ne sais plus quoi faire pour qu'un véritable mouvement organisé et influent existe, je vous laisse écouter les paroles de Aurélien Barrau, astrophysicien. En espérant que ce partage soit partagé et que des petites graines soit semées. Et que ces graines s'éparpillent suffisamment pour arriver jusqu'à quelqu'un qui a les épaules nécessaires pour vraiment faire avancer le schmilblick !

     


    votre commentaire
  • Attention, ce billet va être légèrement différent...

    Aucune astuce, pas de réflexion de fonds, pas de partage de mes déboires... Juste une inspiration donc.

    Et la voici :

    Inspiration

     

    Maintenant vous vous demandez pourquoi je partage ce dessin avec vous.

    Voilà son histoire :

    cet après-midi, j'ai fait des mandalas avec ma fille de 6 ans, avec un spirographe qu'elle a eu pour son anniversaire. J'ai fait les motifs sans trop réfléchir, et puis j'ai commencé à colorier, en imaginant que c'était le soleil. Je voulais même appeler le dessin "éblouiclatant". J'avais envie de lumière disons. Et puis au fur et à mesure de mon coloriage, j'ai commencé à voir une allégorie sur le réchauffement climatique (ah là enfin vous commencez à comprendre pourquoi je montre ce dessin ici...)

     

    Inspiration-gouttes-rayon-soleil

    Les gouttes jaunes et oranges sont les rayons du soleil qui arrivent sur la terre.

     

     

    Inspiration

    Le cercle au milieu est bien sûr la Terre.

     

     

    Les roInspiration-ronds-rougesnds rouges qui l'entourent représentent tout ce gaz à effet de serre coincé dans notre atmosphère dû à notre pollution, et qui cause le dérèglement climatique avec les conséquences que vous connaissez

     

     

    Inspiration-tous-ensembleEt à l'intérieur de la terre, des petits morceaux épars. Certains ont des couleurs qui se rassemblent. Il s'agit de vous et nous, ceux qui lisez ce blog, qui êtes sur des groupes facebook, qui militez dans des associations, qui font des petits et grands gestes pour limiter les déboires et essayer de laisser une planète vivable à nos enfants et petits-enfants.

    Et à l'intérieur de la terre, des gros morceaux aux couleurs froides, qu'on pourrait associer aux glaciers qui fondent et à ces blocs de glace gigantesques que l'on voit se détacher de l'arctique. Ils sont gros et nombreux. Mais les petits morceaux épars sont nombreux aussi, et ils ont des couleurs en commun, comme une envie, ensemble d'être plus fort...

     

    Inspiration-espoir

     

    D'où les quatre coins du dessin, en vert, couleur de l'écologie... et de l'espoir !

     

    Alors voilà, je ne suis pas une artiste, ni en herbe, ni en devenir, ni confirmée. Mais j'ai eu une inspiration et je pense quand même que nous avons en chacun de nous une fibre artistique et que mine de rien l'art est un bon vecteur pour transmettre nos idées, nos idéaux, nos idéologies, nos combats...

     

     

     

    PS : vous avez bien le droit de trouver ce dessin moche !

    PPS : en le regardant à nouveau, j'ai même l'impression que les morceaux à l'intérieur de la Terre représentent une espèce de visage tout renfrogné, prêt à éclater de rage tellement on lui en fait voir de toutes les couleurs...


    1 commentaire
  • Pour les rares personnes qui me suivent régulièrement ici, vous savez qu'un mois d'absence n'est pas inhabituel.

    Mais je crois que ce mois va s'élargir.

    J'ai pourtant des choses à vous dire. J'ai donné des livres à recyclivre par exemple. J'ai acheté la suite du roman "le cri du colibri" et rencontré l'auteur lors d'un salon du livre.

    Et j'ai toujours envie de vous parler de la méditation.

    Tout ça viendra un jour.

    Intermède

     

    En attendant, il s'est passé quelque chose récemment dans ma vie et mon temps libre est pour l'instant dédié à... écrire, m'informer, récolter, me souvenir... bref, je suis dans un moment de ma vie plus ou moins long où ce blog ne sera plus une priorité et où je viendrais donc encore moins souvent que d'habitude.

    Mais sachez que je continue à faire mon ménage au naturel, à manger bio et si possible local, à réduire mes déchets, à essayer, souvent en vain, de faire comprendre à mon entourage plus ou moins proche que les moments sont bien plus précieux que le matériel, à me renseigner, à lire, à semer des petites graines, à faire ma part donc...


    2 commentaires
  • sequoia ensoleillé (copyright (M)aude)J'ai vu ces derniers mois plusieurs articles fleurir sur les blogs sur les différentes choses qu'on fait (on qu'on ne fait pas) qui font de nous des "mais en fait tu dis que t'es écolo mais tu l'es pas vraiment !"

    Le dernier en date étant celui du blog The Green Early Bird que j'ai trouvé très juste et qui m'a permis de beaucoup déculpabiliser.

    Alors j'ai eu moi aussi envie de partager avec vous ces choses qui sont, en principe, en désaccord avec mon mode de vie et mes valeurs !

     

     

     figure décorative

     

    - J'adoore manger du saucisson.

    - Mon vrai plaisir c'est de prendre des douches chaudes, et loonnguues !!!

    - Je ne suis pas passé aux couches lavables, malgré un essai (raté donc). Bon pour ma défense les jetables que j'utilise sont bio et made in France.

    - Je me mouche encore à 90% dans des mouchoirs en papier (mais me moucher dans un mouchoir en tissu 10% du temps est une victoire pour moi!)

    - Les goûters sont encore beaucoup des gâteaux industriels (bio) (mais pas que, j'ai fait des madeleines l'autre jour !)

    - On fait souvent des tartes ou des quiches à la maison, mais on ne fait jamais la pâte.

    - Je n'ai pas demandé des cadeaux de Noël écolo pour mes filles (sauf un truc en bois au lieu d'être en plastique)

    - Je mange du poisson, disons une fois par semaine. Pour la plupart acheté chez Picard. On essaie de regarder ceux qui sont labellisés pêche durable mais je ne dirai pas que tous nos paquets de poissons congelés le sont...

    - L'hiver on mange beaucoup de soupe. Avec des croûtons. Industriels dans des paquets qui se jettent donc...

     

    figure décorative

     

     

    J'en oublie sûrement. Et je ne vais pas faire un copier/coller de l'article sur le côté obscur de la force de The Green Early Bird car je me retrouve très bien dans ce qu'elle dit.

    On fait ce qu'on peut et on essaye de partager sur nos blogs, page facebook et autres réseaux sociaux nos petites avancées et nos petites (ou grandes victoires) en essayant de semer des graines, mais parfois c'est difficile, et parfois la vie reprend le dessus, et parfois on aimerait baisser les bras.

    Mais le fait d'avoir autant de personnes, de blogs, de groupes facebook, et surtout de voir que nos graines sont semées, ça fait énormément de bien !

    Alors pour ma part, en plus de dire merci à tous ces internautes que je suis de près ou de loin sur le net, je voudrais aussi dire merci à ma mère qui a acheté des sacs en tissu et m'appelle dès qu'il s'est passé quelque chose de bien, ou de pas bien, quand elle va dans un supermarché type Monoprix pour faire peser ses légumes avec son propre sac.

    Merci à M. qui partage aussi ses bonnes astuces et qui avait déjà tous les ingrédients naturels dans son placard pour faire de la poudre pour le lave-vaisselle.

    Merci à S. qui de l'autre bout du monde a fabriqué sa propre lessive et s'essaye aux yaourts maison.

    Merci à ma sœur qui m'envoie un sms pour me dire qu'ils ont désormais des poubelles de recyclage au bureau et qu'elle même dit à tout le monde de bien recycler.

    Merci à mon frère qui a voulu offrir à ma fille un jeu de société fabriqué en France sur l'environnement

    Merci à mon autre sœur qui me rappelle toujours que la respiration, la méditation, le yoga... et prendre soin de soi, c'est tout aussi important pour prendre soin de notre planète et de son futur

    Merci à L. qui lors de son déménagement m'a envoyé un sms pour me dire qu'elle ne comprenait rien aux nouvelles consignes de tri de sa nouvelle ville, qui m'a fait passer le cap du crédit coopératif pour l'avoir fait avant moi, et qui a toujours discuté de ce genre de choses avec moi !

    Merci à M.L d'être là pour moi, de m'écouter (et là je ne parle pas que du mode de vie écolo) de me demander conseil et de partager tout avec moi (et encore une fois je ne parle pas là que du mode de vie écolo !)

     


    votre commentaire
  • En me promenant sur facebook aujourd'hui (qui est au final ma principale source d'information et de veille quant à l'écologie et l'actualité en général), je suis tombé sur cet article de libération : "climat, l'économie va primer sur les bonnes paroles"

    Il s'agit de l'interview d'un climatologue et professeur à l'université de Genève autour du rapport annuel de l'Agence d'Observation Océanique et Atmosphérique.

    réchauffement climatique

    Et je voulais partager avec vous ces deux phrases, qui me font peur, ou qui m'attriste je ne sais pas vraiment...

    "Nous ne sommes pas habitués, dans nos sociétés hautement industrialisées et très axées sur l’immédiateté de l’économie, à prendre des décisions sur des échéances de plusieurs années."

    "Ce qui est injuste, c’est que ce sont les pays les plus pauvres qui vont être les plus affectés par les aléas climatiques."

    Et tout ça me pose toujours question : comment faire à notre niveau ? Que faire ? Et peut-on vraiment y faire quelque chose ? Si vous avez des idées, je suis preneuse...

     


    3 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique