• Bonsoir !

    image émission "CO2 Mon amour"Ce soir je partage avec vous une astuce que j'ai appris en écoutant l'émission "CO2 mon amour" qui est diffusée tous les samedis à 14h sur France Inter.

    Déjà je viens de découvrir cette émission (je travaille tous les samedis ou presque...) et je pense la podcaster régulièrement, j'espère pouvoir y apprendre encore de nombreuses choses !

     

    Samedi 13 janvier, l'émission était sur le Zéro Déchet !! Marie Cochard, journaliste et auteure d'un livre sur les épluchures était invitée, entre autres. Et elle a glissé l'astuce suivante :

     

    Photo by Pop & Zebra on Unsplash

     

    prenez l'intérieur de la peau d'une banane (la partie blanche), frottez la sur vos vêtements, canapés, sacs, chaussures en cuir. Essuyez avec un chiffon doux. Et voilà, vous avez lavé/entretenu vos affaires en cuir !

    logo bionatJ'ai voulu essayer tout de suite. J'ai peu de choses en cuir chez moi mais j'ai des chaussons styles sabot que j'ai acheté chez Bionat, un magasin de vêtements et accessoires français, il y a plus de deux ans. Et je compte bien garder ses chaussons encore une dizaine d'années !

    Bref, j'ai tout de suite passé l'intérieur de la peau de banane, et j'ai vu rapidement les quelques tâches qu'il y avaient dessus disparaître ! J'ai essuyé avec une lingette lavable (lingettes qui sont vraiment à multiples utilisations à la maison !) et voilà, mes chaussons sont tout propres !

    Et la peau de banane est ensuite allée au compost :-)


    votre commentaire
  • Pourquoi je ne me maquille pas

    C'est une question que je vois revenir de temps à autres sur les groupes facebook : comment faites-vous pour vous démaquiller en mode ZD ou écolo-responsable ?

    Eh bien pour ma part, j'ai fait un choix drastique mais pas difficile du tout : j'ai complètement arrêtée de me maquiller !

    mascaraEn fait je n'ai jamais été une fille hyper coquette et le maquillage pour moi n'a jamais été quelque chose de sympa. J'ai commencé ma vie professionnelle dans l'hôtellerie et j'ai été obligée de me maquiller. Alors j'y allais soft : du mascara surtout, un peu de rouge à lèvres mais c'est tout.

    Puis après j'ai quitté ce milieu pour travailler en librairie. On ne me demandait rien par rapport au maquillage mais comme j'étais toujours en contact avec le public, je trouvais ça normal de continuer.

    Evidemment, pendant tout ce temps, je ne me maquillais jamais le week end ou les vacances. Il n'y a que pour mon mariage que j'ai fait une exception et c'est ma sœur qui m'a maquillé (elle n'est pas du tout maquilleuse ou esthéticienne, mais contrairement à moi, elle aime bien ça et s'y connait).

     

    bouquet de fleur

    Et puis un jour, alors que j'étais devenu bibliothécaire (donc un métier toujours en contact avec le public), je me suis rendue compte que beaucoup de mes collègues ne se maquillaient pas et qu'en fait, ça ne dérangeait en rien.

    Alors j'ai arrêté. Du jour au lendemain.

    J'ai ainsi automatiquement réduit les déchets dans la salle de bain : plus de coton démaquillant !

    J'ai fait des économies, de temps et d'argent : inutile de courir dans des magasins pour acheter un mascara ou un fard à paupière.

    J'ai appris depuis que la plupart des produits sont faits avec des micro-billes de plastiques qui sont très néfastes pour l'environnement donc ça n'a fait que conforter mon choix !

     

    pollution plastique dans l'océan

     

    Qu'est ce que j'ai fait du maquillage et des accessoires qui me restaient ?

    J'ai gardé le maquillage. On ne sait jamais, un jour pour une grande occasion j'aurai peut-être envie de me maquiller à nouveau. Ou quand mes filles seront un peu plus grandes.

    J'ai gardé le lait démaquillant (il m'en restait très peu ceci dit) et j'ai nettoyé plusieurs fois mes chaussons en cuir avec, et ça marche très bien !

    Il me restait aussi un tout petit peu de coton, qui m'ont servi pour démaquiller ma fille après la fête de Noël du boulot (l'activité maquillage spécial enfant a toujours un succès fou !!!)

     

    Et si je devais me maquiller à nouveau, comment ferais-je pour que ça soit écolo-responsable ?

    J'investirai déjà dans des lingettes lavables (ou je réutiliserais celles que j'avais achetées pour nettoyer les fesses de mon bébé ;-))

    Je chercherai des marques françaises et/ou bio qui sont connues pour leur protection de l'environnement

    Pour l'instant je me vois mal fabriquer moi-même mes cosmétiques maison mais il ne faut jamais dire fontaine !

     


    2 commentaires
  • Joyeux Noël 2017Ca y est, Noël est passé et je voulais faire le point sur les cadeaux que j'ai offert.

    Même si pour moi Noël est aussi un moment où il faut faire attention au ZD, à l'écologie, au minimalisme et où pour moi le plus important est d'être ensemble, c'est aussi un moment pour faire plaisir aux autres donc si le truc dernier cri en plastique suremballé est vraiment LE cadeau que untel veut vraiment, alors je vais lui offrir...

    Toujours est-il que j'ai pu éviter ;-)

    Roulement de tambour...

    Pour les enfants :

    Cadeaux écolo ?

    Pour ma plus petite (2 ans et demi) : une poussette pour sa poupée achetée sur le bon coin. ECOLO

    Pour ma plus grande (6 ans) : du saucisson acheté sans emballage. Si on passe outre le fait que manger de la viande en soi n'est pas forcément écolo, je dirai ECOLO (et je précise que le saucisson était le premier cadeau sur sa liste !!!)

    Pour mon plus petit neveu (18 mois) : deux livres. En fait pas écolo car imprimé en Chine mais la culture c'est quelque chose d'encore plus important que l'écologie !

    Pour mon plus grand neveu (5 ans) : un jeu de memory cars. PAS ECOLO. Mais sur la liste au Père Noël...

    Pour les adultes :

    Cadeaux écolo ?

     

    Pour mes beaux parents qui nous ont dit vouloir simplement notre présence (évidemment je me contenterai bien de ça  moi aussi mais on se rend vite compte que c'est difficile de ne pas offrir de cadeaux à Noël... Mais pour la petite anecdote, on a quand même failli partir chez eux (à 3h de route de chez nous) sans les cadeaux ! Comme quoi, le simple fait de les voir nous faisait plaisir ;-)) : du miel bio français et un arbre pour faire pousser des champignons. MOYEN ECOLO (parce qu'ils habitent en pleine campagne et vont eux mêmes ramassés des champignons...)

    Pour ma mère : une séance découverte de la sophrologie. IMMATERIEL DONC ECOLO

    Pour mon frère : deux livres pour faire son compost et son jardin potager. Il vient de s'acheter une maison avec tout ça donc... ECOLO car un des deux livres a été imprimé en France sur du papier issu de forêt gérée durablement, et l'autre livre en Espagne (c'est mieux que la Chine...)

    Pour ma belle-soeur : une bouteille de vin labelisé Bio demeter. ECOLO

    Pour ma grande soeur : des produits de chez aromazone, à sa demande. bio et naturel mais dans des emballages plastiques donc MOYEN ECOLO

    Pour ma soeur jumelle : du thé en vrac avec une belle tasse manufacturée main mais provenant du Japon. MOYEN ECOLO

    Et pour les emballages ?

     

    furoshiki Pour les adultes j'ai utilisé au maximum du furoshiki. Ou alors du papier style papier journal.

    Pour mes neveux, j'ai réutilisé des papiers cadeaux plus "sympa" que je garde à chaque fois que je peux. Pour mes filles, la grande a eu un furoshiki (elle ne croit plus au Père Noël), et pour la petite c'était emballé dans une écharpe (elle n'y croit pas encore ;-))

     

    Mon Noël était-il écolo ?

     Si on prend en compte le fait que nous n'avons rien acheté cette année pour la décoration de notre sapin et de notre appart', on peut dire que oui. Après nous n'avons pas fêté chez nous donc je n'ai pas eu la main sur les repas.

    Ma mère m'a fait remarqué plusieurs fois qu'elle avait acheté du saumon bio fumé artisanalement, donc et elle s'est acheté un sapin durable donc ça reste conséquent comme changement ;-)

     

    sapin écolo

     

    Et sinon j'ai récupéré beaucoup de papiers cadeaux. J'en ai mis pas mal à la poubelle mais je pense que si je n'avais rien gardé, ça aurait tenu dans deux sacs poubelles de 30L, et là je n'en ai rempli qu'un... Essayons de faire mieux l'année prochaine !


    votre commentaire
  • Comment organiser un anniversaire Zéro Déchet

     

    Cette année, ma fille aînée a eu 6 ans. L'année dernière déjà j'avais tenté un anniversaire presque Zéro Déchet. Et je suis contente de vous annoncer que le défi fut brillamment relevé cette année !

    Quelles sont donc les trucs et astuces ?

     

    Pour les Invitations 

    Comment organiser un anniversaire Zéro DéchetDes invitations fait maison avec des feuilles canson découpées à la taille des enveloppes (achetées l'année dernière qui vont servir plusieurs années de suite), sur lesquelles elle a dessiné.

     

    Pour le gâteau et les bonbons

    Comment organiser un anniversaire Zéro DéchetContrairement à l'année dernière, j'ai pris le temps d'aller acheter les bonbons en vrac au day by day. Pour le gâteau j'ai du jeter le papier du beurre mais c'est tout. (Et j'ai été agréablement surprise par l'emballage du chocolat acheté en magasin bio : pas d'aluminium, que du papier !). Et ma fille voulait absolument des smarties, alors j'ai craqué pour un rouleau en carton recyclable.

     

    Pour la décoration

    guirlande maisonNous avons fabriqué une guirlande ensemble ! Et elle a fait un cerf-volant que nous avons collé sur la porte d'entrée.

     

     

    Pour les activités

    land artActivités dessin (récitation du poème "pour faire le portrait d'un oiseau" de Jacques Prévert et les enfants dessinent le dit portrait de l'oiseau selon Jacques Prévert). Mais surtout, je les ai emmené au parc à côté de chez moi (le temps était magnifique !) et je leur ai fait faire du land art. La plupart découvrait cette activité et une copine a tellement apprécié qu'elle a continué à en faire dans son jardin les jours suivants ! Ma soeur m'a également prêté un  polaroïd qui fait des toute petites photos. J'ai dit aux enfants que c'était un appareil magique et tout le monde est reparti avec la photo de son land art !

     

    Pour les cadeaux

    furoshikiJe n'avais rien demandé de spécial aux parents. Je pense que si ma fille est suffisamment consciente de pourquoi on fait tout ça, un jour, elle demandera peut être elle-même des cadeaux immatériels ou d'occasion. En attendant, je connaissais la plupart des parents et ils connaissent ma démarche. 4 paquets cadeaux sur 6 étaient en papier kraft (réutilisable et recyclable), et un dans un sac réutilisable.  J'avais demandé à ma fille de ne pas les déchirer pour qu'on puisse les réutiliser, et elle a très bien joué le jeu. Il  a y eu un livre, des perles et du fil pour fabriquer des bijoux (et une lampe légo friends et un petit livre sur le prénom de ma fille), un jeu de l'oie de la marque Djeco, un spirographe et... cerise sur le gâteau (pour ma fille qui en voulait une absolument et que moi je ne voulais pas acheter...) une barbie sirène qui brille !!

    Bref, par rapport aux 5 cadeaux, j'ai récupéré tous les papiers et jeté uniquement les cartons entourant la barbie et la lampe légo friends.

    Elle était tellement contente avec sa barbie que je me suis dit que j'avais eu raison de ne rien demander de spécial aux parents pour les cadeaux. Je demande déjà à ma famille de faire des efforts entre le contenu et le contenant, à ma fille même de faire des efforts quand elle ouvre les paquets, je pense que c'est aussi dans ces moments là (et tant qu'elle même ne me dit pas de faire autrement), qu'elle aura le genre de cadeaux qui ne fait certes pas du bien à la planète mais qui fait briller ses petits yeux qui grandissent....

     

    TOTAL DECHET NON RECYCLABLE : 1 (papier du beurre)

    TOTAL DECHET RECYCLABLE : 4 (paquets de smarties + 2 cartons dans lesquels venaient les cadeaux + emballage papier du chocolat).

    COMMENTAIRES DES PARENTS : une maman m'a dit qu'elle était ravie que "pour une fois sa fille ne reparte pas avec plein de cochconneries".

     

    Alors, à l'année prochaine ! :-)

     

    Comment organiser un anniversaire Zéro Déchet


    votre commentaire
  • Mon bilan shopping

    Le shopping, voilà un sujet que je n'avais encore jamais abordé en 3 ans de blog.

    En même temps c'est normal, je ne suis pas DU TOUT une accro du shopping et je ne l'ai jamais été.

    Pourtant depuis quelques mois je me dis que je devrais acheter encore moins, ou plutôt mieux car je trouve que s'habiller made in France ou en tout cas "responsable", sans passer par Internet c'est difficile...

    Alors quel est mon bilan shopping depuis janvier ?

     

    jean gap femme

    - pour l'hiver (techniquement on me les a offert fin décembre mais je préfère les comptabiliser quand même puisque je m'en suis servi principalement en 2017 ;-)) : un jean, un pull, une jupe

     

     

     

    Mon bilan shopping

    - au printemps : une veste

     

     

     

    sandale kickers- pour l'été : un maillot de bain, une paire de sandales. Deux robes, un chemisier. Un short.

     

     

    - pour le sport (je me suis mise au pilates !) : un leggin.

    Tout a été acheté dans les magasins 'lambda' : promod, C&A, Gap, Caroll... Je donne un point à promod qui envoie les tickets de caisse par mail mais bon, les vêtements ne sont pas made in France...

    Sachant aussi que je n'avais pas vraiment besoin des robes et du chemisier... mais que je suis très contente de les avoir trouvé !

    Que pensez-vous de ce bilan ? Ca vous paraît beaucoup, raisonnable, rien du tout ?

    J'aimerais bien ne rien m'acheter du tout d'ici la fin de l'année 2017 !!


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique