• Pour les rares personnes qui me lisent régulièrement, vous avez déjà du lire que j'avais envie de faire plus que ce que je fais au quotidien à la maison, à mon petit niveau.

    Collecte de protections hygiéniques pour les femmes sans abri

     

    Il y a quelques mois, j'ai vu passer une vidéo sur facebook d'une jeune femme qui a crée l'association "Règles Elementaires".

    Le principe ?

    Organiser des collectes ponctuelles ou permanentes, de protections hygiéniques pour les femmes sans abri et dans le besoin.

    J'ai eu envie de me lancer. On peut me rétorquer que ce n'est pas zéro déchet ou en rapport avec l'écologie, mais c'est solidaire et pour moi ça entre dans la démarche globale.

    Je pourrais vous dire en trois lignes : "alors voilà j'ai décidé d'en organiser une et ça commence aujourd'hui, le 19 janvier, au biocoop de ma ville, jusqu'à 16 février."

    Sauf que je trouve que ça manque de transparence, surtout si vous avez vous aussi envie de vous lancer dans l'aventure.

    Car n'importe qui peut organiser ce genre de collecte !

    Comment j'ai fait ?

    Première chose : demander un appel à volontaire sur facebook. Je ne sais pas pourquoi mais au départ je ne me sentais pas de faire ça toute seule.

    Deuxième chose : scruter leur site Internet pour voir comment ça marche.

    - il faut donc trouver un lieu

    - il faut trouver des dates

    - une fois que c'est fait, il faut s'inscrire en ligne pour notre collecte avec les dates, le lieu

    Troisième chose : trouver le lieu. J'ai tout de suite pensé au biocoop de ma ville : ils sont en centre ville, on est des clients réguliers, et j'étais sûre qu'ils seraient ouverts à l'idée !

    Avant donc de commencer quoique ce soit avec l'association, je suis d'abord allé demandé au personnel de biocoop s'ils étaient d'accord. La réponse a bien évidemment été oui.

    J'ai ensuite cherché des dates, ce qui peut être très simple pour le commun des mortels, mais pour des gens comme moi qui travaillent le samedi, ce n'était pas évident. En effet, le personnel de biocoop m'a demandé une seule chose : qu'on soit présent lors de la journée de lancement pour parler de l'association et du pourquoi du comment. Et c'est peut-être simple de prendre une journée de congé pour ça, mais comme j'ai des enfants, si je ne travaille pas un samedi, ce n'est pas pour ne pas être avec elles.

    Bref, je vous passe tous les détails mais j'ai finalement trouvé un jour : le samedi 19 janvier.

    L'amie qui avait gentiment répondu à mon appel à volontaire au départ travaille aussi le samedi et ne pouvait pas se libérer... J'ai donc demandé à des personnes de mon entourage, des voisins, des parents d'élèves, si quelqu'un était dispo et/ou intéressée. Parce que j'avais beau avoir pris ma journée, je ne pouvais me libérer que le matin, mon mari travaillant aussi le samedi...

    Cela m'a permis d'en parler autour de moi, sans forcément trouver tout de suite quelqu'un, mais au moins j'avais fait un peu de pub :-)

    J'ai fini par trouver une maman d'une copine de ma fille, que je ne connaissais pas encore très bien, mais ça nous a permis de faire connaissance ! Son rôle ? Simplement d'être présente l'après midi de la journée de lancement à biocoop pour faire ce que j'ai fait le matin : parler de la collecte, de l'association et du pourquoi du comment !

     

    Une fois que tout ça a été fait (mis bout à bout ça n'a pas pris beaucoup de temps, mais il s'est quand même passé plusieurs semaines), j'ai pu m'inscrire en ligne pour la collecte.

     

    Collecte de protections hygiéniques pour les femmes sans abri

    J'avais eu entre temps plusieurs questions, j'ai donc envoyé un ou deux mails à ce sujet à l'association, qui m'a répondu de manière très claire, même si ce n'était pas forcément très rapide.

     

    Une fois la collecte inscrite en ligne, ils m'ont envoyé des visuels pour des affiches et des flyers. C'est juste là que j'aurai un avis négatif : c'est une petite association qui fait un travail important, mais j'ai eu énormément de mal à manipuler les images pour pouvoir les imprimer en format A5...

     

    notice boite à dons

     

    D'ailleurs, détail important que j'allais oublier : c'est à nous d'imprimer tout cela.

     

    Voilà donc ce que l'association nous demande :

    - utiliser leur visuel

    - imprimer le nécessaire

    - remplir un inventaire à leur renvoyer

    - se débrouiller avec l'organisme redistributeur pour le retrait de la collecte

     

    Et voilà ce que l'association fait pour nous :

    - elle nous envoie des visuels

    - elle nous met en relation avec un organisme redistributeur (toujours en cours pour moi)

    - elle fait la comm sur les réseaux sociaux

     

    Et biocoop dans tout ça ?

    - ils se sont principalement occupé de la com, via leur newsletter, leur page facebook, les affiches que j'ai imprimé et qu'ils ont affiché dans le magasin

    - ils fournissent les cartons !

    - ils stockent le temps de la collecte alors que le magasin n'est franchement pas grand, donc il est prévu que ça aille peut-être pendant un temps dans ma cave...

     

    Et moi ?

    - j'ai relayé sur facebook

    - j'en parle ici donc même si ce n'est pas pour cette collecte là, ça donnera peut-être envie à certains d'entre vous d'organiser vous même une collecte

    Collecte de protections hygiéniques pour les femmes sans abri 

     

    - j'en ai beaucoup parlé à l'entourage (voisins, amis, collègues...)

     

     

     

     

    - j'ai fait et vais faire des photos (demande de la part de l'asso), et je vais donc peut être stocké des cartons et les emmener moi-même à l'association qui redistribuera tout ça.

    Collecte de protections hygiéniques pour les femmes sans abri

     

    Ce n'est que le début de la collecte, j'espère trouver le temps et l'énergie pour revenir ici afin de vous donner le chiffre exact de protections récoltées, et vous parler aussi de comment la collecte a tenu pendant ces 4 semaines, ainsi que de l'après (contact avec l'organisme redistributeur).

     

    N'hésitez surtout pas à laisser des commentaires si vous avez des questions !!

     


    votre commentaire
  • Il y a quelques mois, j'ai partagé avec vous des jeux écolo et zéro déchet : des jeux inventés pour la plupart (pas forcément par moi), et qui ne requiert pas beaucoup de matériel, voire pas du tout.

    Bioviva le jeu

    Depuis, j'ai découvert la marque "bioviva", des jeux fabriqué en France et autour de sujets respectueux de la nature.

    Il y a les défis (plusieurs thèmes différents), les énigmes (très utiles pour tester ses connaissances sur le sujet du jeu), et le grand jeu bioviva.

    Ma fille aînée a reçu a noël le grand jeu bioviva et j'avais très envie de partager cela avec vous car je le trouve vraiment très intéressant !

    Non seulement il est fabriqué en France, mais comme les autres jeux de plateau de cette marque, la boîte est en carton recyclée, les cartes probablement aussi, et le thème permet bien sûr de mieux connaître notre planète pour mieux la protéger.

    plateau de jeu bioviva

    Le but du jeu est simple : être le premier à récupérer 12 points bioviva.

    Pour cela trois types de "défis" :

    - le défi animal. Il faut faire deviner un animal grâce à des petites cartes qui représentent différentes caractéristiques. On peut utiliser jusqu'à 7 tuiles. Ma fille adore : il faut avoir des associations d'idées intéressantes et c'est parfois difficile car nous n'avons pas tous la même façon de penser !

    - le défi lieu. Une question est posée sur un lieu (par exemple : où se trouve Pompéi (celle là est facile !)) et on doit poser son pion là où on pense être la bonne réponse. Le plateau de jeu représente bien sûr la carte du monde et est divisée en case comme une bataille navale. Le hic : plusieurs pions ne peuvent pas être sur la même case !

    - le défi question. Comme indiqué sur les règles du jeu, le but n'est pas d'étaler ces connaissances mais d'apprendre des anecdotes intéressantes sur le monde qui nous entoure ! Par exemple, seule chose que je savais lors de ma première partie : les canards sont utilisés dans les rizières comme insecticides.

    Et pour savoir combien de points récupéré lorsqu'on a trouvé la bonne réponse, il faut tirer une carte "plus" qui nous indique s'il faut récupérer un ou deux points... Sachant qu'une carte nous dit d'aller vérifier si les lumières sont bien éteintes dans les pièces inoccupées et si ce n'est pas le cas, on ne récupère qu'un point au lieu de deux (et bien sûr il faut aller éteindre les lumières sarcastic)

     

    plateau de jeu bioviva

    En bref, je trouve ce jeu très intéressant et toute la famille peut s'y amuser ! Bioviva indique à partir de 8 ans, ma fille a 7 ans et certaines questions sont effectivement difficiles, mais les règles du jeu donnent des astuces pour aider les enfants :-) Ils ont vraiment pensé à tout :-). Ce jeu existe en version "junior" mais je ne l'ai jamais vu donc je ne peux vous dire la différence.


    votre commentaire
  • Et Noël dans tout ça ? Cela fait deux mois que je ne suis pas venu ici, et ce n'est pas faute d'avoir eu quelques idées de choses diverses à partager avec vous, mais l'envie n'était pas là...

    Cela fait deux ans que je partage avec vous jour pour jour mes surprises du calendrier de l'avent, et cette année, je trouvais que ça faisait un peu redondant.

    Je voulais aussi parler des cadeaux de Noël aussi...

    Bref, pour ceux qui passent par là (car ô miracle, même en écrivant absolument rien, mon blog est lu !), je vais vous faire un petit mix de "Noël écolo"

     

    Pour le calendrier de l'avent donc, je vais juste partager avec vous les "meilleures surprises". On va faire un top 5 (sur 24 donc ;-))

    guirlande décorative

    5. Prendre un bain au Yuzu. Je n'ai pas pu le faire le 21 décembre mais c'est une tradition au Japon : prendre un bain dans lequel on fait tremper des yuzu (des citrons donc), il paraît que ça prévient d'une année de rhume et en plus ça rend la peau douce :-)

    4. Une histoire au réveil

    3. Crêpe partie à la sortie de l'école avec des copines

    Pour le top 1 et le top 2, je dois préciser que tous les samedis, mon mari et moi on travaille. Donc mes filles sont gardées soit par ma mère, soit par une baby sitter qui a du changer tout récemment...

    2. Baby sitter surprise : tata ! (ma soeur qui habite loin mais venait pour les fêtes a dormi chez nous sans que les filles le sachent et les a donc gardé toute la journée du 22 décembre !)

    1. C'est maman qui vous garde ! Eh oui, j'avais pris un jour de congé exceptionnel sans le dire aux filles qui pensaient qu'elles allaient chez Mamie. C'était la première surprise, le samedi 1er décembre, et elles étaient très contentes :-)

    guirlande décorative

     

    Et pour les cadeaux ?

    Alors cEt Noël dans tout ça ? omme tous les ans et pour chaque anniversaire, j'ai emballé tous les cadeaux en furoshiki, même ceux pour les enfants ! Il n'y en a qu'un ou deux qui ont été emballé avec du papier récupéré de noël ou des anniversaires passés.

     

     

    Je n'ai pas fait de cadeaux zéro déchet ou écolo pour tout le monde. Je privilégie d'abord ce qui, selon moi, va faire plaisir.

    Quand j'ai pu faire des cadeaux immatériels, je l'ai fait :

    - des chèques cadeaux pour ma sœur qui a besoin d'investir dans des affaires de maison pour son nouvel appartement

    - un bon "maison" pour un resto en tête à tête avec ma mère (je vois beaucoup ma mère mais rarement sans mes filles !)

    - un bon pour un atelier de pleine conscience avec Christophe André pour mon autre sœur, sachant que c'est à Paris et qu'elle habite loin, c'est un cadeau commun puisqu'on paiera aussi les billets de train pour venir à Paris le moment venu.

     

    Et les cadeaux que j'ai reçu ?

    coupeLa palme d'or revient à ma grande soeur qui m'a offert des sacs en vrac en me disant : "ce n'est pas pour toi, c'est pour moi, c'est pour illustrer mon cadeau : mon geste écolo cette année sera de ne plus utiliser de sacs plastiques"

    Et sinon nous avions demandé une participation pour des billets d'opéra que nous avons déjà acheté... On ira voir la flûte enchantée avec notre fille aînée au mois de mai !

     

     

    Et pour les repas ?

    A vrai dire cette année rien n'a été organisé chez moi donc j'ai simplement laissé faire ceux qui recevaient de la façon qui leur convenait le mieux. Je n'ai pas mangé de chapon, encore moins de foie gras, et je me suis régalée avec la recette familiale que ma sœur a transmis a ma fille (le samedi où elle les a gardé, vous suivez ? ;-)) : du pâté d'aubergine, ou avec des ratatouilles de légumes d'hiver. Ainsi qu'avec d'excellents fromages et de très bonnes bûches achetées chez mon boulanger/pâtissier de quartier.

     

    Et voilà pour ce noël 2018. Peut-être qu'en 2019 je ferai plus attention sur le côté écolo des cadeaux, même pour les enfants, ou peut-être pas, parce que je persiste à penser que c'est une fête où j'ai envie de faire plaisir aux autres. Et fabriquer un kit zéro déchet peut être un beau cadeau si on sait que la personne qui le reçoit y est sensible et a envie de faire de véritables efforts sur le sujet. Mais sinon ça risque de donner l'impression qu'on force la main...

     

    Et puis en cas de "panne", je vous conseille à tous, que ce soit pour les adultes ou les enfants, d'offrir des livres... Quelqu'un a dit cette année : "ça s'ouvre comme une boîte de chocolat, ça se referme comme une boîte à bijou"

    le père noël lit !

    crédit photo : pixabay.com


    2 commentaires
  • Cela fait 3 ans maintenant que, au mois d'octobre, je viens vous parler d'un anniversaire presque zéro déchet !

    Je m'améliorais d'années en années et finalement je n'ai pas réussi à faire du zéro déchet pur et dur pour cette année, mais c'était quand même pas loin :-)

    Je passe sur le classique maintenant : vaisselle lambda, invitations faites maison (voir à l'oral pour les copines invitées un peu à la dernière minute...), gâteau fait maison...

    Mon gâteau avait beau être fait maison, il n'était pas zéro déchet car je voulais faire un piano et pour faire les touches, il fallait acheter des finger au chocolat blanc (et je ne suis pas assez bonne pâtissière pour en fabriquer moi même !).

    gâteau piano

    Par contre, j'avais appris peu avant que la marque cadbury était une marque partenaire de Monsanto, donc comme il y a un boycott là dessus, j'ai réussi à acheter des finger de la marque du magasin, et d'autres "faux finger" à biocoop ! Bref, j'ai fait un peu de déchet là-dessus...

    Là où je me suis investie cette année c'est dans l'activité !

    Ma fille a eu 7 ans et a invité de nombreuses copines... Et je voulais faire une sorte de chasse aux trésors. Mais pour quels trésors ? Certes on peu mettre des bonbons achetés en vrac dans des sacs en tissus mais ça ne m'enchantait guère.

    Alors j'ai plutôt inventé un jeu de piste : il fallait sauver un dauphin ! Un dauphin que ma fille gardait à la fin... un dauphin (en plastique mais bon...) que j'ai réussi à acheter sur le bon coin (donc zéro déchet !) malgré quelques déboires au niveau du rendez-vous.

    jeu de piste

    Et les copines ? J'ai fabriqué sur l'ordinateur un "diplôme de sauveur de dauphins". Elles sont toutes reparties avec :-)

    diplome dauphin

     

    Évidemment, pour le jeu de piste j'ai utilisé du papier, mais j'ai aussi fait intervenir mes sœurs et ma mère (les filles devaient les appeler pour qu'elles donnent un indice).

    J'ai fabriqué un alphabet codé, écrit un message à l'envers, écrit une phrase à remettre dans l'ordre, caché une phrase dans un dessin, cacher une autre phrase sur un sachet en papier de biocoop justement ;-), fait un rébus...

    On habite en appartement mais nous avons pu sortir entre le pare brise de la voiture, la boite aux lettres et la complicité d'un voisin qui habite un peu plus loin dans notre rue.

    Les filles étaient toutes ravies de cette "chasse au trésor" qui n'en était pas vraiment une.

    Une petite m'a demandé si elles allaient repartir avec un sachet de bonbons et quand j'ai dit non, elle m'a rétorqué que c'était nul... J'ai essayé de lui expliquer qu'elle venait d'abord pour jouer avec ma fille et leurs copines et que ça serait bien qu'elle se contente de ça... mais comme il y avait beaucoup de copines et beaucoup de bruit et beaucoup de fatigue de ma part, je ne suis pas sûre de l'avoir dit de manière vraiment bienveillante...

    Ca m'a un peu déçue de voir que des enfants maintenant s'attendent forcément à repartir avec des cadeaux quand ils vont à un anniversaire, mais sur 8 copines, c'est la seule qui a fait la réflexion donc on peut imaginer que tout n'est pas perdu  !

    A l'année prochaine peut-être pour un anniversaire vraiment zéro déchet !


    votre commentaire
  • Le boycott

    Depuis une semaine, un appel au boycott a été lancée par une initiative citoyenne. Et si vous êtes sur les réseaux sociaux et que vous vous intéressez à l'écologie et à l'avenir de notre monde, vous devez en avoir entendu parler.

    L'idée est de faire une action non violente et de se faire entendre. Parce qu'en tant que citoyen et en tant que consommateur, nous avons un véritable pouvoir !

    Le 1er octobre, le boycott était général : ne consommons rien.

    Est-ce que j'ai réussi à boycotter ce jour-là ? AUCUN PROBLEME ! C'était un lundi, mon jour de repos hebdomadaire. Je suis allée à mon cours de sport (que je paie en fin de mois et que je fais avec une prof en libérale qui est aussi une amie). Ensuite nous avons un peu rangé la maison avec mon mari, qui est aussi en repos le lundi. On aurait pu allé manger au resto mais on s'est simplement fait un bon repas à la maison. Puis comme il faisait beau, on est allé se promener dans le magnifique parc à côté de chez nous. Et à 16h30 on est allé chercher nos filles : mon mari a emmené la grande à son cours de musique et moi je suis simplement allé au parc avec la petite.

     

    roseau

     

    Et en fait, ça a été simple parce que c'est presque une journée lambda pour nous les lundis : d'ailleurs on a fait quasiment tout pareil aujourd'hui ! ;-)

    Là où je suis contente c'est qu'en en parlant autour de moi, je sais que deux collègues (qui sont aussi en repos le lundi) ont modifié quelque chose de prévu initialement : l'une a invité une amie à manger chez elle le midi plutôt que d'aller au restaurant. Et l'autre qui avait reçu un bon d'achat comme cadeau d'anniversaire est simplement allé faire du lèche-vitrines au lieu de faire du shopping pur et dur.

     

    Ce boycott continue chaque jour : une nouvelle entreprise/marque s'ajoute chaque jour car elle ne respecte pas ses engagements (si elle en a !) par rapport au développement durable.

    Chaque jour, sur la page facebook du mouvement, nous avons l'annonce du boycott avec le pourquoi du comment on a décidé de mettre cette entreprise/marque dans le collimateur, avec des chiffres à l'appui et tout plein de liens utiles dans l'article. Les commentaires facebook sont utiles pour échanger sur les différentes alternatives. Car encore une fois, il ne s'agit pas de ne plus consommer du tout, mais de consommer mieux.

     

    Quelles sont donc les entreprises à boycotter depuis le 2 octobre ?

     

    boycott cocaCoca-cola. Boycott facile pour moi car je n'en ai jamais acheté de ma vie. On m'en faisait boire quand j'étais petite lorsque j'étais malade, du coup j'ai toujours eu en horreur le coca. Mes filles n'en ont jamais bu (pas avec moi en tout cas!).

     

     

    boycott nespressoNespresso. Boycott facile pour moi car je ne bois pas de café du tout ! Mon mari en boit un peu mais la plupart du temps c'est au boulot. Ma mère a une machine à capsule et comme beaucoup, elle est persuadée que ce n'est pas gênant car l'entreprise recycle. Certes, mais ce que j'ai appris grâce au mouvement, c'est que l'entreprise est incapable de recycler 100 % de ses capsules, et c'est l'équivalent de 4 tour eiffel de capsules par an qui  n'est pas recyclé !

     

    boycott engieEngie. Boycott facile. J'en parlais ici, j'ai changé de fournisseur d'électricité en décembre 2015 !

     

     

     

    boycott h&mH&M. Boycott facile aussi ! J'ai déjà dans ma vie acheté des vêtements chez h&m, mais ça fait une éternité que ça ne m'est pas arrivé, d'abord parce que je fais peu de shopping, et ensuite parce que je trouve que c'est de la mauvaise qualité. Alors maintenant je n'irai plus du tout, c'est sûr !

     

     

    boycott bnp

     

    BNP Paribas. Boycott facile. J'en parlais ici, j'ai changé de banque en décembre 2016, ça fait presque 2 ans !

     

     

     

    Et la suite ? Je vous donne rendez-vous à la fin du mois, où 30 entreprises seront donc à boycotter.

    Et après ? Le 1er novembre on boycotte de manière générale, et le 2 novembre aussi ! Ca sera peut être plus dur pour moi car je serai en vacances avec mes filles. Mais je trouve ça sympa aussi de me dire que je vais juste faire des activités avec elles, des dessins, jouer dehors, des jeux de société, pourquoi pas regarder un dessin animé ? On verra bien mais ça pourra être un jeu avec elles de justement trouver plein de choses sympa à faire sans débourser de l'argent (jouer au monopoly, ça serait chouette non ? ;-))

    Et en décembre, on ajoute encore un jour : boycott le 1er, le 2 et le 3 ! Et ainsi de suite :-)

     

    Et vous, avez-vous entendu parler de ce boycott ?

    Etes-vous prêt à suivre le mouvement ?

    Est-ce que vous avez/aller changer vos habitudes à la suite de ça ?


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique