• Après ma dernière lecture d'un roman sur la disparition des abeilles, j'ai eu envie d'en savoir un peu plus sur leur fonctionnement (même si je savais, en gros, que les abeilles font le miel, dans le détail j'étais incapable de l'expliquer !)

    Par un heureux hasard, quelques jours après ma lecture, il y a eu dans un jardin à côté de chez moi une démonstration d'apiculture.

    une ruche

    J'ai alors appris, entre autres, que la gelée royale (qui est paraît-il, excellente pour notre santé!) était en réalité la nourriture des larves... donc des bébés abeilles ! J'en ai conclu que je ne mangerai plus jamais de gelée royale (même si j'ai du en manger une fois ou deux dans ma vie seulement...)

    Puis quelques jours encore plus tard, en allant à la bibliothèque avec mes filles, la plus jeune choisit d'elle-même un livre sur le miel !

    Il s'agit de la collection "Je sais ce que je mange" aux éditions du Ricochet, édité en 2016 donc plutôt récent.

    le miel "je sais ce que je mange" éditions Ricochet

    Et quelle agréable surprise j'ai eu en lui lisant ce documentaire !! (parce que oui, en fait, on peut lire les documentaires aux enfants, pas que les albums et les histoires et les romans ;-))

    Ma fille vient tout juste d'avoir 4 ans et je pense que c'est le public ciblé. On nous explique absolument tout sur les abeilles, mais de manière très simplifié : comment les abeilles vont butiner le nectar des fleurs, comment elles travaillent dans la ruche, le rôle de chacune, ,comment elles mangent s'il n'y a pas de fleurs à côté, comment les apiculteurs récoltent le miel...

    Le tout avec des illustrations que j'ai trouvé claires, aérées et plutôt drôles !

     

    intérieur d'une page du livre sur le miel

    J'ai particulièrement aimé qu'on nous explique aussi que les abeilles sont en danger, pourquoi c'est le cas et les solutions pour éviter cela.

    Les deux dernières pages nous proposent des données un peu plus concrètes, notamment sur la signification des différents sigles, mais toujours avec des dessins sympathiques et humoristiques.

    J'étais donc ravie de cette lecture inopinée.

    petite abeille

    petite abeille

     

     

     

    Et comme je travaille en bibliothèque, eh bien je suis tombée nez à nez avec un autre livre sur les abeilles, à destination des enfants un peu plus grands. Je l'ai ouvert et trouvé sympa alors je l'ai embarqué à la maison, plus pour moi que pour mon aînée qui va bientôt avoir 8 ans, mais elle a quand même voulu le lire évidemment !

    Il s'agit de la collection "Explorons la terre, les abeilles", aux éditions Grenouilles, paru en 2018.

    Celui-ci, comme le précédent, explique de manière très claire, mais plus poussée, de nombreuses choses sur les abeilles. Par exemple, on y apprend l'anatomie de l'abeille, l'Histoire de la Vie de l'abeille sur Terre, des légendes autour des abeilles...

     

    couverture du livre "les abeilles"

    Le plus de ce livre là est qu'il propose des jeux ou des expériences à faire pour comprendre comment vit, boit ou mange une abeille. Alors il faut beaucoup de matériel jetable, ce qui n'est pas forcément compatible avec le zéro déchet, mais je trouve l'idée très bonne ! (et puis il y a aussi une recette pour faire des galettes au miel que j'ai très envie de tester... miam ^^)

    En bref, même si j'ai emprunté ces deux livres, j'aimerais bien les garder pour moi :-)

    Et même si je sais désormais pas mal de choses sur les abeilles, je ne suis pas totalement rassasiée :-)

    Alors oui, dans mes rêves les plus fous, j'installerai une ruche sur mon balcon mais évidemment, mon mari ne voudra JAMAIS et je pense qu'il aurait probablement raison ;-)

     

    une abeille pour décorer


    5 commentaires
  • Une histoire des abeilles, Maja Lunde

     

    Dans ce roman on suit trois personnages : William dans les années 1850 en Angleterre, George au début des années 2000 aux Etats-Unis et Tao, en Chine, en 2098.

    William souhaite révolutionner le monde de la science avec l'observation des abeilles.

    George est apiculteur et se bat pour gagner assez d'argent et continuer à transmettre ce métier au coeur de la tradition familiale depuis des générations.

    Tao est comme tout le monde dans ce futur en Chine : son travail est de polliniser à la main depuis que les abeilles ont définitivement disparu de la surface de la Terre en 2037.

    Que je me place du point de vue d'une lectrice lambda ou d'une lectrice qui cherchait des idées autour de l'écologie, je dois dire avoir été un peu déçue.

    En tant que lectrice lambda, je l'ai lu sans déplaisir mais sans entrain non plus.

    En tant que lectrice qui cherchait des idées autour de l'écologie, il n'y a que la partie qui se passe dans le futur qui est intéressante : au bout de plusieurs chapitres on revient sur l'histoire de la disparition des abeilles (notre futur potentiel et ça fait froid dans le dos...).

    Les deux autres parties autour de William et George ne sont pas inintéressantes puisqu'on parle de temps à autre de la façon dont vivent les abeilles, mais j'avoue que sans le vocabulaire adéquat, je n'y ai pas compris grand chose. Mais ça m'a quand même donné envie d'aller passer une journée chez un apiculteur pour comprendre comment cela se passe !

    En bref, un peu déçue par ce roman dont la moral tient en une phrase à la fin du roman : on peut élever les abeilles mais pas les domestiquer, laissons donc la nature tranquille car elle est vraiment très bien faite et c'est nous qui détruisons tout !

    Pour terminer sur une note positive, ce roman a quand même le mérite de pouvoir planter une graine si jamais il tombe entre les mains de quelqu'un qui, a priori ne fait rien pour protéger la nature, et ça, c'est TRES important !


    votre commentaire
  • Animaux microscopiques

    Aujourd'hui j'ai envie de vous présenter ce documentaire jeunesse que je trouve tout simplement incroyable...

    Il s'agit d'un livre sur les animaux, oui, mais pas n'importe lesquels... les animaux microscopiques. Ceux qui nous entourent partout : dans les mers, sur les plages, dans nos lits, sur notre peau, dans notre cuisine, sur le sol des forêts, dans la mousse végétale, dans les rivières...

    On pourrait être dégoûté mais en fait, tout cela est propice à l'émerveillement !

    Vous pouvez vous demander pourquoi je vous parle d'un "simple" livre sur les animaux ici...

    Pour vous faire comprendre, une simple anecdote qu'on apprend dès la première page : saviez-vous qu'une diatomée, une algue unicellulaire qui mesure entre 0,03 et 0,05 millimètres, produisait près de la moitié de l'oxygène que nous respirons ?

     

    Animaux microscopiques

    les espèces de petits trucs verts sont des diatomées (à côté du chiffre 1)

     

    En bref, je trouve ce livre extraordinaire car il nous apprend plein de choses sur notre environnement. Et pour mieux protéger notre environnement, il faut d'abord le connaître.

    Je conseillerai ce documentaire à partir de 8 ans (à lire peut-être avec un adulte, ou pas...), et jusqu'à 113 ans !

    Chaque triple page explique un microcosme particulier (cités en début de mon billet) : on trouve alors une double page représentant en dessin ce microcosme avec tous ces animaux microscopiques et pour chacun, un petit numéro. On peut donc même s'amuser en faisant un "cherche et trouve". Puisque la page de gauche nous donne quelques indications sur ces bestioles, notamment leur taille réelle.

     

    Animaux microscopiquesAnimaux microscopiques

     

     

     

     

     

     

     

     

    En fin d'ouvrage un lexique, des explications sur les classifications ou encore sur le microscope.

    Animaux microscopiques

     

    En bref, ce livre est beau, ce livre est original ne serait-ce que par son sujet, ce livre est intéressant... Même si noël est déjà passé, offrez-le sans hésiter à votre entourage !

    Et vous pouvez me rétorquer que vous ne connaissez personne qui s'intéresse à cela, mais voyez-vous, jamais de ma vie je n'ai accroché à la biologie ou même aux sciences en général.

    Et pourtant, aujourd'hui je m'intéresse à l'écologie, et donc à notre environnement, à notre Terre, à son fonctionnement, à sa manière d'être, aux espèces qui nous entourent... Je connais peu de choses en fait, et je suis avide de connaissances. Alors je suis sûre que vous pouvez trouvez quelqu'un que ça intéressera. A commencer par vous-même peut-être :-)

    Ah et j'oubliais, ce livre a quand même reçu le prix "le Goût des Sciences" et aussi le prix "Science se livre"... Alors vous voyez, y a pas que moi qui le dit ;-)

     

    Et si vous souhaitez d'autres anecdotes aussi croustillantes que celle sur la diatomée, laissez un commentaire, j' en partagerai d'autres avec plaisir biggrin


    2 commentaires
  • Jour de printemps, Jane FosterPourquoi vous présenter un livre pour bébé ici ?

    Parce qu'il y a quelques jours sur facebook, quelqu'un demandait des conseils de livres afin de sensibiliser sa fille de 2 ans à l'écologie.

    Et que quelques jours après, j'ai eu ce livre entre les mains (pour rappel je suis bibliothécaire et je travaille beaucoup autour de la petite enfance)

    Et cet album est une vraie dose de bonheur. Pour son graphisme que personnellement j'adore (mais bon ça c'est subjectif), mais aussi parce qu'il donne simplement à voir ce que la nature peut nous apporter.

    Ce sont des choses très simples : sentir des fleurs, écouter les oiseaux gazouiller, entendre les abeilles bourdonner, caresser un agneau...

    jour de printemps de Jane Foster, intérieur

    Et pourtant, je pense que beaucoup d'adultes oublient ce contact avec la nature, qui est pourtant accessible même en ville.

    Et se relier à la nature, c'est une première étape pour se sensibiliser à l'écologie.

    Alors si vous avez un bébé, si vous attendez un bébé, si votre sœur, votre frère, votre cousine, votre voisin, votre collègue, votre arrière petit neveu, votre meilleure copine, votre meilleur copain a un bébé : offrez lui donc ce livre.

    Il permettra à tout le monde, aux bébés comme aux parents, de comprendre à quel point les petites choses de la nature peuvent nous rendre heureux et que la surconsommation elle, par contre, n'a rien à nous apporter en terme de bonheur.

    PS : et oui c'est très très bon de lire aux bébés, et dès la naissance c'est possible !!!


    votre commentaire
  • Une année à la campagne, Sue HubbellAvant d'avoir ce blog, je tenais un blog de lecture. Je faisais un article sur quasiment chaque livre que je lisais... et il y a une chose que j'aimais tout particulièrement : expliquer pourquoi j'avais lu ce livre à ce moment là.

    C'est donc comme ça que je vais commencer à vous parler de ce magnifique livre.

    J'ai lu la semaine dernière un roman ado sur le thème du suicide et j'ai donc eu un besoin intrinsèque de lire un roman qui fait du bien. Cela a beau être mon métier de conseiller les gens sur leurs lectures (entre autres), j'avais à ce moment là moi-même besoin de conseils. J'ai donc fait un appel sur un groupe facebook et j'ai eu plein de conseils, principalement de romans qu'on caractérise désormais comme "feel good book". Et puis quelqu'un a suggéré "Une année à la campagne", en m'expliquant que c'était l'histoire d'une ancienne bibliothécaire, biologiste de formation, qui avait décidé de partir vivre à la campagne pour élever des abeilles.

    Je ne cherchais pas une lecture écolo, mais parmi tout ce qu'on me proposait, quelqu'un m'a suggéré un livre sur le thème de la nature.

    Une chance, la médiathèque de la ville où j'habite l'avait en stock et je pouvais y aller deux jours plus tard. Et ô surprise, lorsque je l'ai sorti du rayon avant de l'emprunter j'ai découvert ce petit logo !

     

    coup de coeur

     

    Il y a une préface de Le Clézio et allez savoir pourquoi, pour une fois dans ma vie, j'ai lu la préface. Qu'est-ce qui m'a poussé à lire la préface alors que je n'ai jamais lu Le Clézio ? (mais je vais vite rectifier le tir!).

    Le Clézio dit qu'il a souvent rêvé d'un livre "complet", "un livre où il y aurait (...) les gouttes accrochées dans les toiles d'araignées, (...) l'odeur de la pluie et le bruit du vent, (...) un livre où on sentirait la chaleur du soleil (...)"

    Et en lisant ces mots, je me suis dit que oui, ce livre allait me faire du bien.

    J'ai eu raison. La personne qui me l'a conseillé a eu raison. Les bibliothécaires de ma ville ont eu raison. La plume de Sue Hubbell est toute douce, elle est mélodieuse, elle est simple. Sue Hubell elle-même aime la nature et partage de manière simple et belle cet amour.

    Mais ce n'est pas tout. Car j'ai appris beaucoup de choses grâce à elle. Elle nous explique en effet comment fonctionne une ruche bien sûr, mais plein d'autres petits détails comme la reproduction d'une fougère !

     

    photo wes Carpani sur unsplash

    crédit photo Wes Carpani sur Unsplash

     

    Si vous êtes en train de lire ces mots, alors qu'en plus mon billet est long, c'est que vous vous intéressez un tant soit peu à l'écologie, à la biodiversité, à la nature... Mais vous étiez-vous déjà demandé comment se reproduisait une fougère ????

    Et aviez-vous connaissance des parasites d'oreilles des papillons de nuit ? Leur histoire est incroyable. Je ne sais pas combien ça mesure vu qu'ils se cachent dans les oreilles des papillons de nuit qui ne sont déjà pas bien grand... Mais voilà, ils nichent toujours dans une seule oreille des papillons de nuit. Savez-vous pourquoi ? Car s'ils se nichaient dans les deux oreilles, le papillon de nuit évidemment n'entendrait plus rien et ne pourrait pas s'enfuir lorsque des chauve-souris ont faim. Donc si une chauve-souris mange un papillon de nuit qui a un parasite d'oreilles, le parasite meurt lui aussi...

     

    papillon de nuit

    Ne trouvez-vous pas ça complètement incroyable ??? Si ça ne vous fait ni chaud ni froid, alors "Une année à la campagne" n'est pas pour vous !

    J'ai également appris une petite astuce qui pourrait être utile à tous les jardiniers en herbe qui passe par là. Sue Hubbell, à l'époque où elle s'occupait d'un jardin potager, avait planté des soucis oranges vifs dans tout son potager. Pourquoi ? L'odeur des fleurs dérangent les insectes qui donc ne viennent pas manger les légumes... Mais pourquoi donc a-t-on inventé les pesticides ?

     

    soucis orange

    source photo rustica.fr

     

    Vous l'avez compris, j'ai adoré ce livre.

    Un livre simple et beau, comme la nature, et sûrement comme l'est Sue Hubbell elle-même.

    Je terminerai mon billet par une citation qui représente selon moi toute cette simplicité que l'on peut avoir à être heureux lorsque l'on communie sans se poser de questions avec la nature

     

    "Je veux aller nager nue dans la rivière sous le soleil brûlant"


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique