• ArbreProbablement comme la plupart d'entre vous, je jette toutes les pubs que je reçois dans ma boîte aux lettres sans même y jeter un coup d’œil.

    Il existe donc deux bonnes raisons de prendre le temps d'imprimer un sticker "Pas de publicité svp" que vous pouvez trouver sur le site bonial.fr/environnement.

    La première ? Tout simplement pour arrêter ce tracas quotidien.

    La deuxième, c'est évidemment de faire ce qu'on peut à notre niveau pour sauver des arbres. Trop de papier par foyer ne sert strictement à rien. Aucun d'entre nous ne regarde ces pubs, donc l'effet marketing des entreprises est complètement raté. Je ne sais pas pourquoi les entreprises concernées continuent à travailler ainsi, elles y trouvent probablement leur compte quelque part (je l'espère en tout cas pour notre planète, sinon c'est simplement du pur gâchis !)

     

    Bref, ce qu'il faut retenir d'après le site cité ci-dessus, c'est que nous pourrions économiser 40kg de papier à refuser de recevoir toutes ces pubs dans nos boîte à lettres ! Imaginez le nombre d'arbres que nous pourrions sauver en collant un simple petit sticker...

     

     


    1 commentaire
  • La part du colibri, éditions Bilboquet"La part du colibri" est un album jeunesse qui reprend la légende du colibri, ici petit oiseau bleu qui va chercher autant d'eau qu'il peut pour éteindre le feu qui s'étend à tous les arbres de la forêt. Comme l'oiseau est tout petit, il n'arrive à prendre qu'une goutte à la fois... Les autres animaux trouvent que c'est inutile, mais lui fait sa part...

    La fable est tout en rime et le graphisme très poétique. L'équilibre parfait pour une histoire très courte qu'on peut lire à des tout-petits. La morale est présente et claire sans être lourde.

    Un très beau livre avec une petite histoire dont la portée peut s'avérer très grande. A lire sans modération donc !


    2 commentaires
  • Un libraire de voyage a décidé de retirer tous les livres sur les Maldives à la suite de l’annonce du président de rétablir la peine de mort, et ce même pour les enfants à partir de 7 ans.

    Je passerai sur le fait que j’apprends par le site dédié aux acteurs du livre une telle nouvelle. Une recherche simple sur Google m’apprends que le figaro a fait un article il y a près d’un mois. Si je me considère comme seule responsable de mon ignorance, je me réserve aussi le droit de trouver que cette information n’a pas beaucoup été relayée dans les médias…

     

    Ce libraire affiche ses convictions en montrant son désaccord comme il le peut. Je trouve ça tout à fait louable. Et je dis également bravo au patron de Nouvelles Frontières qui invite ses clients à boycotter le pays. Mauvaise nouvelle pour le pays, s’il n’y a plus de touristes, de quoi vivra-t-il ?

    Malheureusement, Club Med et Kuoni ne vont pas relayer l’information auprès de leur clientèle, considérant que cela ne pose pas de problème de sécurité pour les touristes... (si je dois un jour partir en vacances avec une agence de voyages, le choix sera vite fait !)

     

    Pour en revenir à la décision de ce libraire, je pense qu'à sa place, je ferai pareil. 

     

    Sauf peut-être s’il s’agit de mettre en avant des documents, livres, revue de presse sur l’avenir des Maldives.

     

    En effet, après une recherche légèrement poussée, je suis tombée sur quelques sites, articles (et fiche officielle du pays sur le site de la CIA) qui rappelle que le pays est en danger de mort face au réchauffement climatique.

     

    Le reportage ci-dessous, passé sur France 2 en 2005 (soit il y a presque 10 ans !!), explique très bien les risques, les dangers, les conséquences, les solutions envisagées et parfois réalisées pour pallier cette menace.

     

     

     

    Et pour ceux qui préfèrent avoir des informations plus récentes, l’alliance mondiale contre le changement climatique a réalisé une synthèse très claire sur les projets en cours.

     

    Le président maldivien mérite vraiment qu’on boycotte le pays, mais 200 îles de l’archipel sont habitées. Cette polémique devrait être un moyen de (re)prendre conscience que ce pays se trouve face à un réel danger de submersion. Il faut réduire les émissions de Co2 pour éviter le réchauffement climatique qui entraîne la fonte des glaces et rehausse le niveau de la mer.

     

    Je n'ai pas envie de faire la morale mais je suis comme le colibri, je fais ma part. Faites-la aussi. Ça prendra un temps fou, et alors ?

     


    4 commentaires
  • Bonjour à tous et à toutes,

    Depuis quelques mois je lis le magazine "Terra Eco". Cette simple lecture me fait ouvrir les yeux sur certains problèmes que je percevais déjà et sur des solutions dont j'avais plus ou moins entendu parler. Et à chaque lecture je me dis : "et qu'est ce que je peux faire moi, pour que le monde aille mieux ?"

    Aujourd'hui j'ai envie de bouger, de faire quelque chose. Je ne sais pas quoi encore. Raison pour laquelle je commence ici, sur Internet, sur cet espace virtuel qui me permet une liberté, qui me permet d'y aller à tâtons, qui me donne aussi cette possibilité presque infini de pouvoir toucher absolument toutes les personnes présentes sur cette planète.

    J'ai eu suffisamment d'expérience de blog pour savoir ce que je ne veux pas. Je ne veux pas de superficialité, de pub, de jeu concours, d'obligations. Je veux de la liberté, de la spontanéité et de la vérité.

    Donc changer mes habitudes, mon quotidien (autant que possible). Mais rester intègre. Et venir ici livrer mes réflexions, mes pérégrinations, mes découvertes, mes envies, pourquoi pas mes lectures si elles m'emmènent vers une vraie réflexion. Et peut-être même réussir à construire quelque chose.

    J'ai mis peu de temps mais j'ai quand même réfléchi au nom de ce blog. Il s'agit du titre de mon roman préféré. Mais "un temps fou" c'est aussi le temps qu'il nous faudra à tous pour faire ce changement qui commence, pour moi, maintenant.

     


    2 commentaires