• Collecte de protections hygiéniques : suite et fin

    Pour ceux qui ont suivi l'aventure de ma collecte des protections hygiéniques pour les femmes sans abri, voici la conclusion :

    Nous avons récolté :

    - 97 boîtes de protège-slips ou serviettes + 50 serviettes en vrac

    - 47 boîtes de tampon + 189 tampons en vrac

    - 2 cup

    - du gel intime, des lingettes intimes.

    - 1 boite de coton tiges et 2 brosse à dents (ce qui n'avait rien à voir avec le schmilblick au départ mais qui servira quand même !)

     

    La collecte s'est terminé un samedi.

    Le biocoop où a eu lieu la collecte étant ouvert le dimanche matin, je suis allé chercher le dernier carton là bas le dimanche matin.

    logo association auxilia

    Le lendemain lundi (je ne travaille pas le lundi), j'ai mis 7 cartons dans le coffre de ma voiture et j'ai roulé 10 minutes pour aller donner tout ça à l'association "Auxilia"

     

    Le nom et l'adresse de cette association m'ont été transmise par l'association de départ "Règles élémentaires".

    J'avais auparavant échangé 2 mails, 1 coups de fil et 3 textos avec une personne responsable pour m'assurer que je pouvais bien déposer la collecte ce jour là et à cet endroit.

    Qu'est-ce que c'est "Auxilia" ?

    C'est un centre d'hébergement et de réinsertion sociale pour les femmes qui ont d'abord été prise en charge par le samu social.

    Au départ, la femme qui m'a accueilli m'a dit qu'elle ne pouvait pas prendre les 7 cartons, mais très vite elle les a pris, se disant bien que ça allait servir ! On n'y pense peu mais les produits d'hygiène sont tout aussi important que la nourriture !

    Nous avons beaucoup discuté, elle m'a expliqué que les femmes qui arrivaient dans ce centre étaient logé à leur arrivée mais n'avaient même pas de savon ou de dentifrice. Elle m'a vraiment expliqué le fonctionnement de leur association : les femmes sont logées dans des chambres doubles, puis individuelles, elles participent à des activités communes afin de leur permettre une réinsertion professionnelle. Normalement, elles restent deux ans dans le centre.

     

    En bref, j'ai fait quelques aller-retours entre le biocoop et chez moi à pied avec un ou deux cartons dans les mains.

    J'ai roulé 20 minutes aller-retour entre le centre et chez moi.

    J'ai appris l'existence de cette association.

    J'ai eu envie de faire autre chose pour ces personnes (ça viendra peut-être, je vous en parlerai si c'est le cas !) ou en tout cas de continuer à faire quelque chose en ce sens.

    J'en ai parlé sur facebook et deux de mes amies ont eu envie de faire pareil.

    Et quelques jours plus tard, l'une d'entre elles qui tient une super librairie-pâtisserie à Brest, annonçait qu'une collecte avait lieu désormais lieu dans son magasin !

     

    Je pense que l'on peut donc qualifier cette collecte de réussite !


    votre commentaire
  • Bilan shopping février

    crédit photo : pixabay.com

    Comme promis en janvier, je tiens ma bonne résolution : partager avec vous, mois par mois, mon bilan shopping pour mes filles et moi.

    A vrai dire, je me doute que ça ne vous intéresse pas plus que ça, mais ça me permettra, en espérant bien sûr être régulière jusqu'en décembre, de vérifier si je dois faire plus attention ou pas sur ma consommation de vêtements.

    Alors qu'en est-il pour ce mois-ci ?

     

    Pour mon aînée :

    - un tee-shirt et un leggin offert par ma belle-mère qui m'a dit "je sais que tu vas me disputer mais ça m'est égal" donc même si elle l'a fait, elle est consciente de mes convictions et c'est déjà pas mal :-) C'était donc une envie mais elle est tombée juste sur les goûts de ma fille qui n'a mis quasiment que ça depuis !

    - des baskets, achetées chez décathlon. Besoin. Les pieds de nos enfants grandissent en même temps qu'eux et ils abîment leurs chaussures très vite !

    basket filles

    A vrai dire j'ai essayé une fois d'acheter des chaussures d'occasion pour ma fille, et l'expérience fut catastrophique. Les baskets qui ont précédé celles-ci étaient quand même d'occasion car récupéré d'un cousin (mais elle avait au moins pu les essayer avant !)

     

    Pour la cadette :

    - un tee-shirt et un pantalon offert par ma belle-mère (même commentaire que pour l'aînée bien sûr ;-)). Envie. Le tee-shirt a plu à ma fille, et dans l'absolu le pantalon aussi. Sauf qu'elle n'a pas fait attention et a acheté un pantalon sans élastique à la taille (ce à quoi je lui ai toujours dit qu'il fallait faire attention), du coup il est beaucoup trop grand et je sais donc qu'elle ne le mettra jamais...

    - des bottes de pluie. Parce que même si nous avons eu un temps magnifique ces derniers jours (ce qui pour le mois de février n'était pas si bien en fait), nous avions prévu un petit voyage et la météo annonçait de la pluie. Et ses bottes étaient devenus trop petites (bottes que nous avions récupérées de sa soeur). Besoin.

    bottes de pluie jaune

     

    Pour moi :

    - un jean ! Un vrai besoin car mes deux jeans que j'ai depuis je ne sais combien d'années étaient troués malgré le fait que je leur avais déjà mis des écussons. Mais j'ai acheté un jean français de la marque 1083 !

     

    Bilan shopping février

     

    Bilan ?

    J'ai envie de dire mitigé à cause des cadeaux de ma belle-mère. Mais en vrai, à part le pantalon pour la petite, tout sert en fait donc je dirai "peut mieux faire mais pas mal quand même" ;-)

     

    Rendez-vous le mois prochain !

    en attendant, petit teasing : à venir, suite et fin de la collecte des protections hygiéniques, et un peu de nature :-)


    votre commentaire
  • Des nouvelles de la collecte de protections hygiéniques

     

    Il reste encore 1 semaine avant la fin de la collecte dont j'ai parlé il ici il y a quelques semaines.

     

    4 cartons ont pour l'instant été rempli, un 5ème est quasiment plein.

     

     

     

    Nous avons à ce jour collecté 65 boites de serviettes et protèges slips, 30 boites de tampons, 32 serviettes ou protège slips en vrac, 73 tampons en vrac, 1 cup, 2 boites de lingettes intime et 1 gel intime.

    Des nouvelles de la collecte de protections hygiéniques

     

    De plus, deux de mes amis qui habitent en Bretagne (je suis en région parisienne), ont eu envie de faire la même chose, grâce au partage que j'ai fait sur facebook.

    Des inconnus ont donné, des amis ont donné, des voisins ont donné, ma famille a donné, des collègues à moi ont donné...

    Et sur toutes les personnes à qui j'en ai parlé, personne ne s'est offusqué. Seulement deux personnes m'ont répondu quelque chose de l'ordre de "oui oui", et la conversation n'est pas allé plus loin.

    Et ce n'est pas fini !

    Je pense donc pouvoir dire que c'est un franc succès !

    Je ne manquerai bien sûr de venir partager avec vous la conclusion : combien de produits collectés en tout, à qui va aller tous ces produits, et le détail aussi des contacts avec l'association qui récupère et redistribue les dons.


    votre commentaire
  • Nouvelle année rime avec nouvelle résolution ! Et ma nouvelle résolution pour ce blog est d'essayer de tenir à jour régulièrement une rubrique !

    Laquelle ? Venir faire mon bilan shopping (pour moi et pour mes filles) tous les mois !

    mannequin

    Alors c'est parti !

    Pour le mois de Janvier

    Pour moi : RIEN ! yes

    Malgré mon envie d'un pull jaune (histoire de mettre de la couleur dans cette grisaille hivernale)

    et besoin impératif de jeans (les miens ont des trous, je leur ai déjà mis des jolis fleurs pour cacher ça, mais je viens de voir que l'un des deux avait un trou à l'entrejambe.... arf)

    Pour ma cadette : RIEN ! yes

    Pour l'aînée :

    un gilet GAP offert par sa mamie lors de leur week-end en tête-à-tête à Londres. ENVIE. Mais bon le week-end était son cadeau d'anniversaire et  c'est un très beau cadeau, immatériel, avec de bons moments et plein de souvenirs !

    bonnet 

    Un bonnet parce qu'elle a perdu le sien à l'école. BESOIN (mais en faisant plus attention aurait pu être évité...)

     

     

    Bilan Shopping

    Des chaussures style dc martens avec toute cette neige. BESOIN (celle d'avant n'étaient pas de bonnes qualités du tout !)

     

     

    Tout cela a été acheté dans des magasins lambda...

     

    CONCLUSION :

    plutôt correct selon moi !

    J'espère que le mois de février sera du même acabit (même si j'aimerais bien vous dire que j'ai trouvé le Pull Jaune parfait et des jeans éthiques et responsables :-))

     

    Et vous, avez-vous acheté des vêtements éthiques et responsables pendant cette période de soldes ?


    votre commentaire
  • Pour les rares personnes qui me lisent régulièrement, vous avez déjà du lire que j'avais envie de faire plus que ce que je fais au quotidien à la maison, à mon petit niveau.

    Collecte de protections hygiéniques pour les femmes sans abri

     

    Il y a quelques mois, j'ai vu passer une vidéo sur facebook d'une jeune femme qui a crée l'association "Règles Elementaires".

    Le principe ?

    Organiser des collectes ponctuelles ou permanentes, de protections hygiéniques pour les femmes sans abri et dans le besoin.

    J'ai eu envie de me lancer. On peut me rétorquer que ce n'est pas zéro déchet ou en rapport avec l'écologie, mais c'est solidaire et pour moi ça entre dans la démarche globale.

    Je pourrais vous dire en trois lignes : "alors voilà j'ai décidé d'en organiser une et ça commence aujourd'hui, le 19 janvier, au biocoop de ma ville, jusqu'à 16 février."

    Sauf que je trouve que ça manque de transparence, surtout si vous avez vous aussi envie de vous lancer dans l'aventure.

    Car n'importe qui peut organiser ce genre de collecte !

    Comment j'ai fait ?

    Première chose : demander un appel à volontaire sur facebook. Je ne sais pas pourquoi mais au départ je ne me sentais pas de faire ça toute seule.

    Deuxième chose : scruter leur site Internet pour voir comment ça marche.

    - il faut donc trouver un lieu

    - il faut trouver des dates

    - une fois que c'est fait, il faut s'inscrire en ligne pour notre collecte avec les dates, le lieu

    Troisième chose : trouver le lieu. J'ai tout de suite pensé au biocoop de ma ville : ils sont en centre ville, on est des clients réguliers, et j'étais sûre qu'ils seraient ouverts à l'idée !

    Avant donc de commencer quoique ce soit avec l'association, je suis d'abord allé demandé au personnel de biocoop s'ils étaient d'accord. La réponse a bien évidemment été oui.

    J'ai ensuite cherché des dates, ce qui peut être très simple pour le commun des mortels, mais pour des gens comme moi qui travaillent le samedi, ce n'était pas évident. En effet, le personnel de biocoop m'a demandé une seule chose : qu'on soit présent lors de la journée de lancement pour parler de l'association et du pourquoi du comment. Et c'est peut-être simple de prendre une journée de congé pour ça, mais comme j'ai des enfants, si je ne travaille pas un samedi, ce n'est pas pour ne pas être avec elles.

    Bref, je vous passe tous les détails mais j'ai finalement trouvé un jour : le samedi 19 janvier.

    L'amie qui avait gentiment répondu à mon appel à volontaire au départ travaille aussi le samedi et ne pouvait pas se libérer... J'ai donc demandé à des personnes de mon entourage, des voisins, des parents d'élèves, si quelqu'un était dispo et/ou intéressée. Parce que j'avais beau avoir pris ma journée, je ne pouvais me libérer que le matin, mon mari travaillant aussi le samedi...

    Cela m'a permis d'en parler autour de moi, sans forcément trouver tout de suite quelqu'un, mais au moins j'avais fait un peu de pub :-)

    J'ai fini par trouver une maman d'une copine de ma fille, que je ne connaissais pas encore très bien, mais ça nous a permis de faire connaissance ! Son rôle ? Simplement d'être présente l'après midi de la journée de lancement à biocoop pour faire ce que j'ai fait le matin : parler de la collecte, de l'association et du pourquoi du comment !

     

    Une fois que tout ça a été fait (mis bout à bout ça n'a pas pris beaucoup de temps, mais il s'est quand même passé plusieurs semaines), j'ai pu m'inscrire en ligne pour la collecte.

     

    Collecte de protections hygiéniques pour les femmes sans abri

    J'avais eu entre temps plusieurs questions, j'ai donc envoyé un ou deux mails à ce sujet à l'association, qui m'a répondu de manière très claire, même si ce n'était pas forcément très rapide.

     

    Une fois la collecte inscrite en ligne, ils m'ont envoyé des visuels pour des affiches et des flyers. C'est juste là que j'aurai un avis négatif : c'est une petite association qui fait un travail important, mais j'ai eu énormément de mal à manipuler les images pour pouvoir les imprimer en format A5...

     

    notice boite à dons

     

    D'ailleurs, détail important que j'allais oublier : c'est à nous d'imprimer tout cela.

     

    Voilà donc ce que l'association nous demande :

    - utiliser leur visuel

    - imprimer le nécessaire

    - remplir un inventaire à leur renvoyer

    - se débrouiller avec l'organisme redistributeur pour le retrait de la collecte

     

    Et voilà ce que l'association fait pour nous :

    - elle nous envoie des visuels

    - elle nous met en relation avec un organisme redistributeur (toujours en cours pour moi)

    - elle fait la comm sur les réseaux sociaux

     

    Et biocoop dans tout ça ?

    - ils se sont principalement occupé de la com, via leur newsletter, leur page facebook, les affiches que j'ai imprimé et qu'ils ont affiché dans le magasin

    - ils fournissent les cartons !

    - ils stockent le temps de la collecte alors que le magasin n'est franchement pas grand, donc il est prévu que ça aille peut-être pendant un temps dans ma cave...

     

    Et moi ?

    - j'ai relayé sur facebook

    - j'en parle ici donc même si ce n'est pas pour cette collecte là, ça donnera peut-être envie à certains d'entre vous d'organiser vous même une collecte

    Collecte de protections hygiéniques pour les femmes sans abri 

     

    - j'en ai beaucoup parlé à l'entourage (voisins, amis, collègues...)

     

     

     

     

    - j'ai fait et vais faire des photos (demande de la part de l'asso), et je vais donc peut être stocké des cartons et les emmener moi-même à l'association qui redistribuera tout ça.

    Collecte de protections hygiéniques pour les femmes sans abri

     

    Ce n'est que le début de la collecte, j'espère trouver le temps et l'énergie pour revenir ici afin de vous donner le chiffre exact de protections récoltées, et vous parler aussi de comment la collecte a tenu pendant ces 4 semaines, ainsi que de l'après (contact avec l'organisme redistributeur).

     

    N'hésitez surtout pas à laisser des commentaires si vous avez des questions !!

     


    2 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires