• La viande, un peu, beaucoup, passionnément ou pas du tout ?

    couverture du livre "la viande" de Jean-Michel Lecerf

     

    Ca fait à peu près deux ans que j'ai décidé d'arrêter de manger de la viande, pour des raisons écolo (pour faire court). Et pourtant, je ne me revendique pas végétarienne, loin de là !

    J'ai donc eu envie de me renseigner un peu plus sur cette problématique :  "manger de la viande est-il mauvais pour la planète ?"

     

     

     

    Est-ce que j'ai eu la réponse à la question en lisant de livre ?

    Oui.

    Et quelle est la réponse ?

    Oui, de manière raisonnée.

    figure décorative

     

    J'ai beaucoup apprécié ce livre, relativement court, qui va droit au but, et prend absolument tous les aspects de la problématique en compte. Les chapitres se succèdent ainsi :

    - Sociologie et comportement (la viande dans l'histoire) (si les hommes préhistoriques mangeaient de la viande c'était surtout par opportunisme. L'homme est omnivore car il s'adapte tout simplement à son environnement)

    - Du côté de la nutrition (une partie beaucoup plus technique sur ce qu'apporte la viande en nutriment, mais aussi sur le fait qu'aucun aliment n'est mauvais dans la mesure où il est consommé raisonnablement)

    - Objectif santé (en gros les risques de cancer sont là si on mange de la viande deux fois par jour et qu'en plus on fume et on boit et on mange plutôt au fast-food et qu'on fait peu de sport...)

    - Le bien-être animal (On peut élever les animaux, les respecter, les aimer et les manger quand même)

    - L'environnement : le bien commun (les problèmes que l'on a découvert suite à la mondialisation, les problèmes dus aux antiobiotiques, que faire pour y remédier : manger bio et local, une viande de qualité, plus chère mais moins souvent)

    - En manger moins ? (chercher la qualité dans son assiette mais aussi dans le partage du repas)

    Et en prime, quelques idées de menus pour une semaine équilibrée : menus omnivores et menus végétariens !

    figure décorative

     

    J'ai pris plusieurs petites notes mais finalement, avec quelques jours de recul, tout tient en une phrase :

    voici un livre qui prend tous les éléments en compte, qui voit les avantages et les inconvénients de chaque aspect, qui explique les choses clairement et succinctement, un livre accessible qui ne fait que renforcer ma conviction.

    Quelle est cette conviction ?

    Pas besoin d'étiquette ! Si j'étais obligée de me mettre une étiquette alors je suis flexi ! Cependant je réitère : pas besoin d'étiquette. On peut manger de la viande en évitant d'en manger trop, en essayant de la consommer bio et local, pour la santé et pour soutenir l'économie locale, on peut partager un bon repas en famille ou entre amis autour d'une viande ou autour d'un repas complètement végétarien. L'important est d'être en accord avec ses convictions.

     

    figure décorative

     

    Je terminerai juste sur cette citation :

    "Manger est un espace de liberté qu'il est important de respecter. C'est aussi un lieu de rencontre où nous nous enrichissons de nos cultures. Nos sensibilités différentes font partie de la diversité humaine et de nos complémentarités. C'est donc un acte individuel qui caractérise ce que nous sommes, notre histoire, notre éducation, nos goûts, notre culture, nos convictions. Pour toutes ces raisons, cet espace de liberté est important à préserver. Il est essentiel de ne pas imposer ses choix alimentaires aux autres, fussent-ils défendables sur le plan éthique, moral, religieux, politique ou environnemental."


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :