• "J'éteins la lumière"

    couverture du documentaire "J'éteins la lumière"par Onstage productionsOscar est un jeune homme de 20 ans qui cherche à travailler dans les métiers du service. Sa principale interrogation est de savoir si cela peut être conciliable avec la notion de développement durable.

    Je n'ai honnêtement pas appris grand chose dans ce documentaire, mais des piqûres de rappel (éteindre la lumière derrière soi, ne pas faire couler l'eau quand on se brosse les dents, conduire mieux pour polluer moins, trier ses déchets...) ne font jamais de mal.

    J'ai tout de même trouvé deux ou trois choses intéressantes à soulever.

    "Travailler mieux pour vivre mieux" nous dit Oscar. En effet, tout comme le travail est plus rentable si on se sent bien dans son entreprise/lieu de travail, se sentir également en adéquation avec les principes et les préceptes de l'entreprise donne également une satisfaction. J'en suis convaincue. J'ai fait mon mémoire de fin d'études sur le "marketing des ressources humaines" ou comment prouver que bien considérer ses employés est une source directe pour faire du profit. Si je devais écrire ce mémoire à nouveau aujourd'hui, j'ajouterai ce chapitre sur le développement durable, l'écologie et notre entourage immédiat à tous : notre planète. Ou comment prouver qu'avoir des valeurs liées à la protection de la planète, les appliquer et les faire appliquer dans toute l'entreprise, donne une sensation de bien être et de fierté à la fois aux employeurs, mais aussi aux employés, aux clients et à toutes les autres personnes avec qui l'entreprise interagit.

    Une autre idée que j'ai trouvé intéressante, et dont ce blog est la preuve vivante, c'est qu'aujourd'hui, grâce au web 2.0 on peut faire beaucoup de choses. On peut créer des communautés. On peut faire passer notre message au monde entier. Si mes articles étaient partagés sur facebook par tous mes amis et que tous leurs amis les partageaient à leur tour, etc. etc., on aurait en 6 fois fait le tour de la planète et tout le monde pourrait prendre conscience que faire sa part ne tient pas à grand chose, ne prend pas beaucoup de temps et d'argent, et que main dans la main, on peut vraiment faire avancer les choses.

    "Pas beaucoup d'argent" ? Vous êtes sûre ? Oui, et non. Financièrement, mon blog ne me coûte rien et ne m'apporte rien.

    Par contre, comme si bien dit dans ce documentaire, 99% des personnes préfèreront acheter une machine à laver 200 euros fabriquée en Chine (qui a donc parcouru le monde en avion et a contribué à polluer la planète avec tout le carburant utilisé par cet avion), plutôt que de payer 300 euros pour exactement la même machine à laver fabriquée en France. Avant ce blog, avant ce documentaire, avant cet article, j'aurai fait partie de ces 99% de personnes. Maintenant, je réfléchirais et ferais des calculs, pour voir si je peux me permettre de dépenser 100 euros de plus pour mes simples convictions personnelles.

    C'est tout de même difficile quand on a de telles convictions, de vivre à 100% sans être en contradiction avec elles. Je prends ma voiture pour partir en vacances. Je mange de la viande (peu mais quand même). Je regarde d'abord mon portefeuille avant la santé de la planète. J'utilise encore des produits chimiques pour faire le ménage.

    J'essaie d'être intègre avec moi-même et surtout d'être consciente que certains de mes actes ou certaines parties de mon mode de vie ne sont pas très "écolo". Et petit à petit, en faisant ma part, et grâce à ce blog, je corrige tout ce qui est possible d'être changé à mon niveau.

    Donc bientôt, je laverai mon appart' avec du sel, du citron, du vinaigre et du bicarbonate ! (et ça fera probablement l'objet d'un billet de blog ;-))

    livre "du sel, du citron, du vinaigre et du bicarbonate de soude" aux éditions marabout


  • Commentaires

    1
    marie-line
    Mardi 22 Juillet 2014 à 18:13

    Très bien ton article!!  Pour ce qui est des électroménagers, nous achetons ce qui est fait en France, ou si cela n'existe pas en Allemagne ou Angleterre afin de diminuer notre empreinte écologique.  Nous payons certes un peu plus cher pour nos électroménager, mais la qualité n"est pas la même que ceux fait en chine... alors à la fin, ça revient moins cher et c'est plus intéressant d'acheter intelligemment.


     

    2
    Adouline papillon
    Mercredi 17 Février 2016 à 22:57
    Exactement je rejoints le com. Pour la voiture c'es
    t la que je me dis que y'a quelques limites. Je me vois mal partir en vacances avec deux petits monstres et tout le bordel qu'il faut en train. Mes nerfs lancerait. Bien que je l'avais fait sur une courte distance soit trois heures quand le grand avait moins d'un an. J'étais chargée comme une bourrique mdr
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :