• planète terre

    On parle toujours de "sauver la planète". Et on a tort. La planète existait bien avant nous et existera bien après nous.

    Mais c'est sur qu'on y habite et donc si on ne prend pas soin d'elle, on n'aura plus d'endroit sain, agréable et sûr où habiter (ce qui est malheureusement déjà le cas de je ne sais combien de personnes sur Terre mais là n'est pas la question aujourd'hui...)

     

    J'ai lu dcouverture du livre "le bug humain"ans un article de "cerveau & psycho" un condensé du livre "Le bug humain : pourquoi notre cerveau nous pousse à détruire la planète et comment l'en empêcher".

     

    Un article fort intéressant et très accessible (ce qui n'est pas toujours le cas dans ce magazine parfois très très scientifique).

    Ce sont des extraits du livre et les deux grands axes sont pourquoi on détruit la planète et comment on peut y remédier.

     

    Notre cerveau est d'abord programmé pour notre survie et donc suivre des objectifs basiques : manger, dormir, fuir le danger.

    La plupart du temps, et surtout si l'on se place au niveau des hommes préhistoriques, ces besoins vitaux mais basiques sont immédiats.

    Donc, malgré l'évolution de l'humanité depuis l'ère préhistorique, nos cerveaux ont gardé cette mémoire. Et pour lui, un plaisir immédiat qui correspondra à un besoin peut-être vital ou peut-être pas, sera prioritaire.

    Exemple : on vous offre une belle entrecôte. L'animal a été gavé aux antibiotiques, tué d'on ne sait quelle façon et vient de l'autre bout du monde. Vous le savez peut-être, ou peut-être pas. Mais votre cerveau dit juste : "miam, de la viande, des protéines, tu en as besoin et ça va te faire plaisir, vas-y on s'en fiche du reste".

    Et même si la viande est bio, locale et traitée avec amour c'est un peu pareil. Notre cerveau est incapable de voir au-delà des besoins et plaisirs immédiats car il est programmé pour ça !

    cerveau

    Pourtant il existe des solutions. Au moins une, dont l'efficacité a été prouvé scientifiquement : la méditation de pleine conscience.

    Sachez avant tout que depuis quelques années, les scientifiques ont découvert la neuro-plasicité cérébrale.

    Kesskecédoncça ?

    Cela veut dire que notre cerveau, peu importe notre âge, se modifie physiquement, en fonction de nos apprentissages. Et vous savez quoi ? La méditation est un apprentissage !

    C'est quoi la méditation de pleine conscience alors ?

    couverture du livre "méditer jour après jour"

     Je ne suis peut-être pas la meilleure pour en parler, et pour cela je vous conseille les ouvrages de Christophe André qui a la mérite d'occidentaliser le tout (même si perso je trouve que ceux de Matthieu Ricard, moine bouddhiste, sont tout aussi intéressants !).

    Mais en quelques mots, la méditation de pleine conscience c'est se concentrer sur l'instant présent. On peut se concentrer sur sa respiration, sur les bruits qui nous entourent (qu'ils soient agréables ou désagréables), sur ce qu'on mange...

     

    L'article de Cerveau & Psycho, pour revenir à lui, nous dit ceci à propos du fait de manger en pleine conscience :

    "En développant notre caisse de résonance sensorielle, nous pouvons faire croire à notre striatum (en gros le cerveau) qu'il obtient davantage plus de plaisir, alors que nous lui en donnons moins quantitativement. Manger un peu moins, mais en prenant le soin de percevoir de façon plus intense et plus pleine ce que nous absorbons, est une façon de duper notre striatum. (...) Plutôt que de jouer, manger, consommer du statut et du sexe en ligne, il s'agira donc pour chacun de développer le champ de se ressources mentales et donc de ses expériences qualitatives. A la clé, une limitation de la consommation de biens matériels, sans qu'il en résulte automatiquement un sentiment de déchéance ou de frustration, peut-être même le contraire..."

    Alors, on s'y met ? ;-)


    votre commentaire
  • Je vous ai déjà parlé plusieurs fois des anniversaires (presque) zéro déchet que j'ai organisé pour ma fille.

    Aujourd'hui, je viens vous parler de mon anniversaire à moi !

    Un anniversaire Zéro Déchet !

    Passons le fait que mon anniversaire est fin décembre et que je l'ai fêté fin avril (après tout, pourquoi pas ?) et aussi sur le fait que le meilleur anniversaire zéro déchet que l'on puisse faire est celui que l'on ne fait pas.

    Vous avez raison si vous pensez ça mais de toute ma vie d'adulte, c'est bien la première fois que je fêtais mon anniversaire autrement qu'en famille !

    Et je l'ai voulu le plus écolo possible.

    J'ai donc décidé de faire un brunch chez moi. Tout le monde a apporté quelque chose et bien sûr, en mode zéro déchet ! La plupart ont joué le jeu à 98 %.

     

    day by day, épicerie en vracDes exemples ? Une tarte salée faite maison (la pâte aussi), des sablés fait maison, du houmous fait maison, le top du top : du vinvacheté en vrac au day by day !. De mon côté j'avais acheté le pain et les viennoiseries en vrac à la boulangerie, mon mari a fait une belle salade de légumes...

     

    Bref, niveau nourriture ce n'était pas le plus difficile. (Niveau vaisselle non plus d'ailleurs, il suffit de prendre ce qu'il y a dans les placards et pour savoir à qui appartient quel verre, c'est assez simple aussi : prenez des verres dépareillés !).

    J'avais par contre demandé un cadeau un peu particulier.

    J'avais demandé à chacun de m'écrire sur un petit mot le geste écologique qu'il s'engageait à faire. Et comme j'avais envie de m'amuser, je leur ai proposé d'écrire d'une manière drôle et anonyme  !

    Parce que oui, rien à voir avec l'écologie, mais ce brunch était dansant ! Donc un dimanche à 11h du matin on était en train de danser sur Mamma Mia :-)

    Et figurez-vous que tout le monde a joué le jeu ! Pas forcément avec le petit mot mais peu importe. Et voici donc les "cadeaux" que j'ai reçu :

     

    guirlande décorative

    - Remplacer toutes les bouteilles en plastique par des gourdes et faire du compost

    - Faire un voyage éco-solidaire avec une association qui s'occupe d'animaux

    - Acheter en vrac

    - Acheter des produits bio et du commerce équitable

    - Fabriquer ses pochettes en tissus pour faire les courses en vrac

    - Manger moins de viande

    - Eviter le gaspillage alimentaire et d'énergie

    - Faire des déjeuners "sur le pouce" au boulot Zéro Plastique !

    guirlande décorative

    Certains gestes sont "simples" et facile à mettre en oeuvre. D'autres sont peut-être plus compliqué sur le long terme. Mais même si mes amis ne font pas ce qu'ils ont décidé jusqu'au bout (c'est à dire jusqu'à ce que ça devienne une habitude), je sais au fond de moi que des petites graines ont été semées... et c'est le principal !


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires